Formations

Comme toutes les industries, l’industrie graphique emploie surtout des spécialistes de la production.

Le bac. pro I.G., premier niveau de qualification dans ce secteur, permet de devenir opérateur dans l’une des trois options.

Ces exécutants doivent parfaitement maîtriser leur domaine, qui est essentiellement technique.

Bac. pro façonnage de produits imprimés, routage

Le titulaire de ce bac pro est un professionnel hautement qualifié capable de régler et de conduire différentes machines faisant partie d’une chaîne de production automatisée. Ces équipements réalisent les dernières étapes de la transformation d’un produit imprimé (façonnage) ainsi que son conditionnement en vue de sa distribution (routage).

Le diplômé est susceptible d’intervenir dans chacune des deux étapes de la production afin de mettre en œuvre : soit des opérations automatiques de façonnage industriel conduisant à la réalisation d’un livre, d’une brochure ou d’un magazine à partir d’une matière d’œuvre imprimée qui peut être pliée, assemblée et coupée, soit des opérations automatiques de routage destinées à préparer et à adresser des envois en fonction des données fournies par un fichier informatique.

Dans les entreprises spécialisées de façonnage (entreprises de reliure-brochure) ou en imprimeries hors presse (affiches, revues, imprimés publicitaires), il occupe des postes de régleur et conducteur de machines industrielles complexes à systèmes de pilotage automatisés (massicot, encarteuse, plieuse, piqueuse, chaîne de brochage). Il encadre ou coordonne le travail d’une équipe d’opérateurs.

Poursuite d’études : Le bac. pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en B.T.S. études de réalisation d’un projet de communication.

Bac. pro réalisation de produits imprimés et plurimédia // Option productions imprimées

Professionnel conduisant des machines à imprimer d’exploitation complexe. Le titulaire de ce bac pro conduit des machines à imprimer d’exploitation complexe. Il travaille dans des ateliers d’impression, des imprimeries de labeur ou de presse. Sa maîtrise de l’ensemble des procédés technologiques (offset, héliogravure, sérigraphie…) et des nouvelles technologies d’impression numérique lui permet de s’adapter à une ou plusieurs machines. En général, il conduit des presses offset (de deux à sept couleurs, feuille à feuille, rotative…). Il prépare, règle et conduit la production. Il choisit, dose et contrôle la qualité des matières premières : des encres et de leur teinte, des solvants… Il veille à la qualité de l’impression et coordonne le travail de l’équipe, constituée de bobiniers et de receveurs.

D’abord recruté comme conducteur de machine d’impression, le diplômé peut accéder, après une expérience professionnelle, aux fonctions de chef d’équipe ou à un poste d’encadrement.

Poursuite d’études : Le bac. pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en B.T.S. études de réalisation d’un projet de communication.

Bac. pro réalisation de produits imprimés et plurimédia // Option productions graphiques

Professionnel utilisant des ensembles complexes de la préparation de la forme imprimante. Le titulaire de ce bac pro participe à toutes les étapes de réalisation d’un document avant son impression (pré-presse). Hautement qualifié, il peut travailler dans une maison d’édition, un atelier de photogravure ou de composition, ou un atelier de reprographie. Il participe à la conception technique du projet graphique, à la définition des éléments typographiques, de mise en valeur et de hiérarchisation des informations. Il réceptionne les données du client, convertit les formats des fichiers de texte et des illustrations et les stocke. Il traite ensuite l’ensemble des données numériques pour préparer le document. Il définit, en termes de ressources humaines et de matériel, les différentes étapes nécessaires pour finaliser la commande. Il met en oeuvre une démarche qualité, corrige les défauts et contrôle le travail demandé. Par ailleurs, il prend en charge la maintenance de premier niveau des équipements.

D’abord recruté comme opérateur P.A.O., il peut accéder, après une expérience professionnelle, aux fonctions de chef d’équipe ou à un poste d’encadrement.

Poursuite d’études : Le bac. pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en B.T.S. études de réalisation d’un projet de communication.

Présentation

(anciennement B.T.S. Communication et Industries Graphiques : B.T.S. C.I.G.)

Le technicien supérieur est chargé d’organiser, de coordonner et de contrôler la réalisation de produits de communication. Il analyse les fonctions attendues des produits de communication en intégrant les impératifs du client et sa stratégie (marketing, déclinaison multi supports, plurimédia…) Il identifie les contraintes techniques en intégrant les impératifs technologiques, qualitatifs, économiques dans son étude.

Il est force de proposition pour la déclinaison du projet de communication sous toutes ses formes et est le garant de la réalisation du projet vis-à-vis du client.

Public concerné :

  • titulaire d’un Bac Professionnel Réalisation de Produits Imprimés et Plurimédia, option « productions graphiques » ou « productions imprimées » ;
  • titulaire d’un Bac Professionnel Façonnage Industriel Routage (F.I.R.) ;
  • titulaire d’un Bac général ;
  • titulaire d’un Bac technologique ;
  • titulaire d’un Bac Professionnel Artisanat et Métiers d’Art, option communication visuelle plurimédia.

Qualités/compétences requises :

  • goût pour la communication et sens de l’esthétique ;
  • capacité d’analyse et de synthèse ;
  • méthode et rigueur.

Le titulaire de ce B.T.S. organise, coordonne et contrôle la réalisation des produits de communication imprimés (magazines, livres, brochures, catalogues, documentation commerciale et technique, emballages, affiches,  publicité sur le lieu de vente …)

À partir des besoins du client, il propose des produits adaptés et participe à la rédaction du cahier des charges nécessaires à leur réalisation, en lien avec les professionnels de la conception graphique (designer, maquettiste, illustrateur …) et des imprimeurs. Il détermine ensuite les paramètres techniques, élabore des devis et choisit les fournisseurs. Ses compétences techniques lui permettent de superviser et suivre la production, et d’intervenir dans les réalisations en fonction des contraintes techniques, juridiques et commerciales du projet.

Il peut travailler aussi bien chez un imprimeur ou dans des agences de communication ou de design, que pour le compte de prestataires proposant des solutions ou des services de réalisation de produits imprimés. Il peut également exercer dans des entreprises ou des administrations disposant de services de reprographie ou d’imprimerie.

Le titulaire de ce B.T.S. organise, coordonne et contrôle la réalisation des produits de communication plurimédia et multi-supports (newsletters, pages web, sites internet, livres électroniques, internet mobile – SMS/MMS –  imprimés publicitaires en interaction avec d’autres médias numériques – applications, QRCodes – catalogues d’e-commerce, publicités animées….

À partir des besoins du client, il propose des produits adaptés et participe à la rédaction du cahier des charges nécessaires à leur réalisation, en lien avec les professionnels de la conception graphique (designer, maquettiste, illustrateur …).

Il détermine ensuite les paramètres techniques, élabore des devis et choisit les fournisseurs. Ses compétences techniques lui permettent de superviser et suivre la production, et d’intervenir dans les réalisations en fonction des contraintes techniques, juridiques et commerciales du projet.

Il peut travailler aussi bien dans des agences de communication ou de design, que pour le compte de prestataires proposant des solutions ou des services de réalisation de produits plurimédia. Il peut également exercer dans des entreprises ou des administrations disposant de services plurimédia.

Bac. pro artisanat et métiers d’art // Option communication visuelle plurimédia

À partir de l’idée ou du projet du concepteur créateur, le titulaire de ce bac pro réalise un prototype destiné à être reproduit, en grand nombre ou en série limitée. Dans un bureau des méthodes, il procède à un échantillonnage, choisit les matières ou matériaux appropriés, établit le planning de fabrication et calcule un prix prévisionnel.

L’option communication visuelle plurimédia prépare aux métiers de la communication visuelle dans les secteurs de la publicité, de l’édition et de la presse. Le titulaire de cette option maîtrise les techniques de mise en page d’un document et peut exécuter une maquette à partir du projet du concepteur. Après une formation complémentaire ou quelques années d’expérience, il peut travailler comme salarié dans une agence de communication ou un studio de communication visuelle et de publicité, ou en free-lance.

Poursuite d’études

Le bac. pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en B.T.S. Design Graphique ou en B.T.S. Design de communication espace et volume.

Bac. pro artisanat et métiers d’art // Option communication visuelle plurimédia

À partir de l’idée ou du projet du concepteur créateur, le titulaire de ce bac pro réalise un prototype destiné à être reproduit, en grand nombre ou en série limitée. Dans un bureau des méthodes, il procède à un échantillonnage, choisit les matières ou matériaux appropriés, établit le planning de fabrication et calcule un prix prévisionnel.

L’option communication visuelle plurimédia prépare aux métiers de la communication visuelle dans les secteurs de la publicité, de l’édition et de la presse. Le titulaire de cette option maîtrise les techniques de mise en page d’un document et peut exécuter une maquette à partir du projet du concepteur. Après une formation complémentaire ou quelques années d’expérience, il peut travailler comme salarié dans une agence de communication ou un studio de communication visuelle et de publicité, ou en free-lance.

Poursuite d’études

Le bac. pro a pour premier objectif l’insertion professionnelle mais, avec un très bon dossier ou une mention à l’examen, une poursuite d’études est envisageable en B.T.S. Design Graphique ou en B.T.S. Design de communication espace et volume.

Titre 1 section euro

Titre 1 section euro

Titre 1 section euro

Titre 1 section euro

earùpsdgifjeùpqrojsd
C’est la section euro

B.T.S. Design Graphique // Option communication et média imprimés

Formation

Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d’un particulier, d’une institution ou d’une entreprise ; il donne forme et sens à un concept de communication, à une identité, à une idée, à un message, etc. Le designer graphique oriente et accompagne les mutations que connaissent les différents secteurs de la communication, puisqu’il intervient depuis l’amont de la création, intègre le cahier des charges dans sa réflexion et possède une connaissance suffisante des techniques. Par conséquent, le croisement d’une culture élargie, d’une culture du graphisme et de pratiques singulières reposant sur des capacités à dessiner, visualiser, formaliser, donc sur des maîtrises techniques de conception et de représentation, sont indispensables.

Ses champs d’application sont triples :

  • le graphisme éditorial comme les secteurs du livre, de la presse quotidienne, hebdomadaire et autres, le hors média avec les plaquettes, flyers, rapports etc.
  • le graphisme d’identité comme les secteurs de l’identité visuelle : corporate et branding, de la signalétique, de l’affiche, de l’illustration de presse et du livre, etc.
  • le design de message comme l’affichage, les annonces presses, les sports TV, le street marketing, la datavision, etc.

Enseignements

La formation s’étend sur deux années. Elle est complétée par deux stages obligatoires intervenant en première année, l’un court d’une semaine (observation dans un milieu technique : imprimerie, atelier de sérigraphie, de dorure, de façonnage, etc), l’autre long d’un ou deux mois en studio de création ou agence de communication (France et étranger).

Enseignement général

  • Culture générale & expression = 2h
  • Langue vivante étrangère 1 = 1+1h
  • Sciences physiques = 1h
  • Économie-gestion = 2h
  • Philosophie = 2h (exclusivement en terminale)

Enseignement artistique

  • Culture du design graphique = 3h
  • Culture typographique = 1h
  • Pratique plastique = 1+1h
  • Dessin d’intention = 2h

Enseignement professionnel

  • Technologie de la réalisation = 1+2h (en groupe)
  • Technologie de la production = 1h
  • Culture de la communication = 1h
  • Studio de création = 4+5h (4+6h en terminale)
  • Ateliers principaux = 2+2h (1+1h en terminale)

33 à 34 heures au total d’enseignement auxquelles s’ajoute 1h30 d’ateliers de découverte en photographie et en linogravure.

Qualité en jeu

La création sous-entend : une bonne capacité d’analyse, la créativité, l’esprit d’innovation, mais aussi la culture générale et artistique, l’ouverture internationale, la curiosité, la capacité d’écoute et de travail collaboratif. Elle requiert la connaissance des univers et des enjeux de marketing et de communication, l’identification des signes et des tendances.

La technique implique une compréhension et une culture appliquée à : la veille technologique; la connaissance des outils informatiques, des logiciels professionnels spécifiques et des techniques d’impression; la prise en compte des enjeux éthiques, économiques, ergonomiques, écologiques et de la faisabilité des projets.

La démarche de projet fait appel à la capacité d’adaptation et d’organisation dans des contextes diversifiés et simultanés ainsi que la capacité à porter et développer plusieurs projets de front dans la durée. Elle implique une réflexion analytique soutenue par une démarche exploratoire et créative. Une forte efficiente réactivité est également  nécessaire.

Procédure de recrutement

La section comporte au maximum 24 places. Peuvent se porter candidat(e)s :

  • les titulaires d’un Baccalauréat STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués)
  • les titulaires d’un Baccalauréat Professionnel AMA option CV (Communication Visuelle) PM (Pluri Média)
  • les titulaires d’un Baccalauréat général ayant effectué une année de MàNAA (Mise à Niveau Arts Appliqués)

Les inscriptions se font par Internet APB (Admission Post-Bac), à partir du mois de janvier. Afin de compléter leur candidature, les candidat(e)s doivent envoyer au service « vie scolaire » de l’établissement :

  • la fiche de candidature APB signée permettant de constituer le dossier,
  • une enveloppe timbrée libellée aux nom et adresse du candidat,
  • une lettre de motivation manuscrite et personnelle,
  • le dossier scolaire incluant le résultat des épreuves du baccalauréat (ou épreuves anticipées si le candidat est encore bachelier) ainsi que la totalité des bulletins du cycle première et terminale,
  • le dossier graphique au format maximum A4 constitué de 15 planches qui incluent un projet complet de design comprenant les recherches, leur évolution et finalisation, des travaux montrant le niveau de pratique en infographie du candidat, des croquis sur le vif, rapides, d’extérieur (paysage, architecture, environnement), personnages en action, objets… avec différentes techniques et outils.

Après réception et vérification des dossiers, une commission de professeurs examine attentivement les candidatures, retient un certain nombre de candidat(e)s et les classe. Les candidat(e)s retenu(e)s pour la formation seront informé(e)s par la procédure nationale et devront rapidement prendre contact avec l’établissement afin de mettre en place leur inscription dans l’établissement.

Après le B.T.S.

Le titulaire du B.T.S. design graphique s’intégrera comme salarié dans une entreprise ou comme travailleur indépendant, notamment après avoir poursuivi des études. Toujours associé au travail d’une équipe, il participera au processus de conception et de réalisation du projet. il devra donc posséder les compétences professionnelles spécifiques à ces métiers mais aussi des qualités personnelles de communication, de créativité et d’ouverture.

Des poursuites d’études sont envisageables comme :

  • le DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués) en 2 ans (technique de la communication, création typographique, créateur concepteur option communication visuelle, etc.),
  • la Licence professionnelle en 1 an (édition, multimédia, packaging, etc.)
    – les écoles du Ministère de la Culture par accès en équivalence (ENSAD, ESAD, etc.),
  • des formations à l’étranger.

B.T.S. Design Graphique // Option communication et média imprimés

Formation

Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d’un particulier, d’une institution ou d’une entreprise ; il donne forme et sens à un concept de communication, à une identité, à une idée, à un message, etc. Le designer graphique oriente et accompagne les mutations que connaissent les différents secteurs de la communication, puisqu’il intervient depuis l’amont de la création, intègre le cahier des charges dans sa réflexion et possède une connaissance suffisante des techniques. Par conséquent, le croisement d’une culture élargie, d’une culture du graphisme et de pratiques singulières reposant sur des capacités à dessiner, visualiser, formaliser, donc sur des maîtrises techniques de conception et de représentation, sont indispensables.

Ses champs d’application sont triples :

  • le graphisme éditorial comme les secteurs du livre, de la presse quotidienne, hebdomadaire et autres, le hors média avec les plaquettes, flyers, rapports etc.
  • le graphisme d’identité comme les secteurs de l’identité visuelle : corporate et branding, de la signalétique, de l’affiche, de l’illustration de presse et du livre, etc.
  • le design de message comme l’affichage, les annonces presses, les sports TV, le street marketing, la datavision, etc.

Enseignements

La formation s’étend sur deux années. Elle est complétée par deux stages obligatoires intervenant en première année, l’un court d’une semaine (observation dans un milieu technique : imprimerie, atelier de sérigraphie, de dorure, de façonnage, etc), l’autre long d’un ou deux mois en studio de création ou agence de communication (France et étranger).

Enseignement général

  • Culture générale & expression = 2h
  • Langue vivante étrangère 1 = 1+1h
  • Sciences physiques = 1h
  • Économie-gestion = 2h
  • Philosophie = 2h (exclusivement en terminale)

Enseignement artistique

  • Culture du design graphique = 3h
  • Culture typographique = 1h
  • Pratique plastique = 1+1h
  • Dessin d’intention = 2h

Enseignement professionnel

  • Technologie de la réalisation = 1+2h (en groupe)
  • Technologie de la production = 1h
  • Culture de la communication = 1h
  • Studio de création = 4+5h (4+6h en terminale)
  • Ateliers principaux = 2+2h (1+1h en terminale)

33 à 34 heures au total d’enseignement auxquelles s’ajoute 1h30 d’ateliers de découverte en photographie et en linogravure.

Qualité en jeu

La création sous-entend : une bonne capacité d’analyse, la créativité, l’esprit d’innovation, mais aussi la culture générale et artistique, l’ouverture internationale, la curiosité, la capacité d’écoute et de travail collaboratif. Elle requiert la connaissance des univers et des enjeux de marketing et de communication, l’identification des signes et des tendances.

La technique implique une compréhension et une culture appliquée à : la veille technologique; la connaissance des outils informatiques, des logiciels professionnels spécifiques et des techniques d’impression; la prise en compte des enjeux éthiques, économiques, ergonomiques, écologiques et de la faisabilité des projets.

La démarche de projet fait appel à la capacité d’adaptation et d’organisation dans des contextes diversifiés et simultanés ainsi que la capacité à porter et développer plusieurs projets de front dans la durée. Elle implique une réflexion analytique soutenue par une démarche exploratoire et créative. Une forte efficiente réactivité est également  nécessaire.

Procédure de recrutement

La section comporte au maximum 24 places. Peuvent se porter candidat(e)s :

  • les titulaires d’un Baccalauréat STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués)
  • les titulaires d’un Baccalauréat Professionnel AMA option CV (Communication Visuelle) PM (Pluri Média)
  • les titulaires d’un Baccalauréat général ayant effectué une année de MàNAA (Mise à Niveau Arts Appliqués)

Les inscriptions se font par Internet APB (Admission Post-Bac), à partir du mois de janvier. Afin de compléter leur candidature, les candidat(e)s doivent envoyer au service « vie scolaire » de l’établissement :

  • la fiche de candidature APB signée permettant de constituer le dossier,
  • une enveloppe timbrée libellée aux nom et adresse du candidat,
  • une lettre de motivation manuscrite et personnelle,
  • le dossier scolaire incluant le résultat des épreuves du baccalauréat (ou épreuves anticipées si le candidat est encore bachelier) ainsi que la totalité des bulletins du cycle première et terminale,
  • le dossier graphique au format maximum A4 constitué de 15 planches qui incluent un projet complet de design comprenant les recherches, leur évolution et finalisation, des travaux montrant le niveau de pratique en infographie du candidat, des croquis sur le vif, rapides, d’extérieur (paysage, architecture, environnement), personnages en action, objets… avec différentes techniques et outils.

Après réception et vérification des dossiers, une commission de professeurs examine attentivement les candidatures, retient un certain nombre de candidat(e)s et les classe. Les candidat(e)s retenu(e)s pour la formation seront informé(e)s par la procédure nationale et devront rapidement prendre contact avec l’établissement afin de mettre en place leur inscription dans l’établissement.

Après le B.T.S.

Le titulaire du B.T.S. design graphique s’intégrera comme salarié dans une entreprise ou comme travailleur indépendant, notamment après avoir poursuivi des études. Toujours associé au travail d’une équipe, il participera au processus de conception et de réalisation du projet. il devra donc posséder les compétences professionnelles spécifiques à ces métiers mais aussi des qualités personnelles de communication, de créativité et d’ouverture.

Des poursuites d’études sont envisageables comme :

  • le DSAA (Diplôme Supérieur des Arts Appliqués) en 2 ans (technique de la communication, création typographique, créateur concepteur option communication visuelle, etc.),
  • la Licence professionnelle en 1 an (édition, multimédia, packaging, etc.)
    – les écoles du Ministère de la Culture par accès en équivalence (ENSAD, ESAD, etc.),
  • des formations à l’étranger.
greta